Jour de deuil national

LA VIOLENCE ET LE HARCÈLEMENT : ÇA NE FAIT PAS PARTIE DU TRAVAIL

La violence et le harcèlement sont une réalité quotidienne pour beaucoup trop de travailleuses et de travailleurs au Canada. Ces deux comportements peuvent être évités, et ni l’un ni l’autre ne devrait jamais être considéré comme faisant « partie du travail ». C’est pourquoi, à l’occasion de ce Jour de deuil national, les syndicats canadiens demandent à notre gouvernement de faire davantage pour prévenir et mettre fin à la violence et au harcèlement au travail.

Ajoutez votre voix à notre appel au gouvernement fédéral pour aider à prévenir et à mettre fin au harcèlement et à la violence au travail :

  • Voir à ce que les travailleuses et travailleurs puissent signaler les cas de harcèlement et de violence en toute sécurité par la mise en place de mesures pour protéger contre les représailles, y compris la protection des dénonciateurs.
  • S’assurer que les agents de santé et de sécurité soient aussi efficaces que possible. Cela signifie qu’un plus grand nombre d’agents doit être embauché et qu’ils reçoivent la formation rigoureuse dont ils ont besoin.
  • Reconnaître que la violence conjugale compte parmi les risques du lieu de travail. Cela permettra de sensibiliser la population sur le fait que les employeurs doivent effectuer des évaluations des risques en milieu de travail, de la formation et de la planification de la sécurité, et s’assurer de la mise en place de soutiens pour les travailleuses et travailleurs victimes de violence conjugale.

Qu’est-ce que la violence et le harcèlement au travail?

La violence au travail ne comprend pas seulement les attaques et les agressions physiques. Elle comprend également un comportement menaçant, des menaces verbales ou écrites, le harcèlement et la violence verbale. Il peut s’agir d’un cas isolé ou d’un comportement répété.

Tous les travailleurs et travailleuses peuvent faire l’objet de violence et de harcèlement au travail, mais il existe de nombreux facteurs - tels que le travail avec le public, avec de l’argent, où de l’alcool est servi ou de façon isolée - qui font courir davantage de risques à certains travailleurs et travailleuses.

Les auteurs peuvent être des clients, des collègues, des superviseurs ou des membres du public. La violence et le harcèlement peuvent se produire dans un milieu de travail traditionnel ou hors du lieu de travail lors d’événements reliés au travail.

Les travailleuses et travailleurs faisant l’objet de violence conjugale sont souvent harcelés, épiés et suivis et victimes de violence sur les lieux du travail par leurs agresseurs. Ces comportements peuvent également mettre en danger leurs collègues et d’autres personnes sur les lieux du travail.